Qu’est-ce que le cannabis ?

Le cannabis est extrait du chanvre. On cultive 2 sortes de cannabis. Ce sont le cannabis Sativa et le cannabis Indica. Selon toute vraisemblance, cette plante est apparue en Asie centrale et du sud, et à l’époque c’était une plante annuelle. Certains éléments indiquent que cette plante aurait déjà été utilisée il y a 6500 ans dans la culture néolithique chinoise. En Europe également, cette plante a été transformée depuis longtemps à des fins très diverses. Ainsi, cette plante était utilisée autrefois dans des buts médicinaux pour soigner des maladies telles que la manie, l’hystérie, le délire, le choléra et le tétanos. Le chanvre était utilisé pour la production de cordes, textiles, peinture, vernis et papier. Les graines étaient utilisées pour nourrir les poissons et les oiseaux. De nos jours, en plus de tous ces usages, on fabrique encore de nombreux autres produits, et même des pièces de voiture.

T1 Au fil des siècles, le cannabis a été utilisé à des fins récréatives. Dans le 143 ème / conte des Mille et une nuits, on parle déjà de l’histoire du mangeur de haschisch.

Indica et Sativa ont, à travers les siècles, été subdivisées en de nombreuses autres sortes. Actuellement, il existe énormément de sortes différentes, qui contiennent toutes une certaine proportion de Indica/Sativa, et qui ont toutes leurs propres caractéristiques et effets.
Aujourd’hui, cette plante est toujours louée pour ses nombreuses applications et de plus en plus de recherches sont publiées, qui prouvent que le cannabis a des effets thérapeutiques pour certaines maladies.

En tant que stupéfiant, le cannabis est produit sous diverses formes.
Les formes les plus connues sont :

  • L’herbe: les fleurs séchées de la plante femelle du chanvre. Le THC est la substance active de cette plante.
  • Haschisch : les pointes contenant les cristaux de THC sont battues contre une toile. Ensuite elles sont tamisées et mélangées à la résine/l’huile de cette plante. Puis, on les presse et c’est ainsi que se forme le haschisch. La première production offre la meilleure qualité.
  • Huile de haschisch : Celle-ci se forme en plongeant les restes des plantes dans de l’alcool. Ainsi, la substance active est dissoute. Ensuite, l’alcool s’évapore et il se forme un liquide collant. Cette huile contient un taux de THC extrêmement élevé

mauvaise herbe

haschisch

huile

La plupart du temps, on fume le haschisch et l’herbe. Combiné avec du tabac, on roule alors un pétard ou un joint pour ensuite le fumer (prendre de la fumette). Lorsque vous fumez un joint, l’effet est perceptible après quelques minutes et peut être ressenti pendant 4 heures.

En plus de la fumer, vous pouvez aussi incorporer l’herbe dans la nourriture. La forme la plus connue est le space cake. La substance active qui vous fait planer est le THC. L’effet se fait ressentir quelque temps après avoir fumé. C’est pourquoi il est plutôt conseillé de commencer par la moitié d’une tranche de cake et de ne prendre la deuxième moitié que 30 minutes plus tard. Même si le cake est délicieux. Car si le cake commence à faire son effet et que vous en avez déjà mangé plusieurs tranches, l’effet peut devenir trop fort. Pour la substance active, il faut tenir compte : « plus vous prenez de THC, plus l’effet sera fort », mais votre humeur peut également influencer l’effet. Le THC a un effet sur votre perception. Les couleurs et la musique sont perçues de manière beaucoup plus intense, votre imagination peut s’emballer, mais vous pouvez aussi soudainement avoir la fringale ou avoir un fou-rire.
Risques :

  • Votre ressenti est intensifié, par conséquent, si vous vous sentez déprimé, cette sensation peut aussi être renforcée.
  • Une dose trop élevée peut provoquer de l’anxiété ou un gros cafard. Vous pouvez avoir des vertiges, des nausées ou même des pertes de connaissance. La seule chose que vous pouvez faire à ce moment-là c’est d’attendre que ça passe. D’autres personnes peuvent bien sûr essayer de vous calmer, ce qui peut souvent aider. Le risque de prendre une dose trop élevée se trouve généralement chez des fumeurs inexpérimentés ou si vous mangez trop de cake.
  • Lorsque vous êtes défoncé ou en train de planer, votre capacité de réaction ou de concentration peut être diminuée. Réfléchir de manière logique peut devenir plus difficile et parfois vous ne savez même plus de quoi vous étiez en train de parler.
  • Les personnes ayant des problèmes psychiques ou une tendance aux troubles psychotiques constituent un groupe à risque. La consommation d’herbe ou de haschisch peut aggraver cette tendance.

 

Peut-on devenir accro au haschisch ou à l’herbe ?

On pourrait faire une distinction entre dépendance physique et dépendance psychologique. Être dépendant physiquement signifie que votre corps commence à réclamer le produit lorsque vous l’arrêtez. Cela ne se produit pas avec la consommation de haschisch et d’herbe.
Aussi, vous n’avez pas besoin de consommer toujours plus pour atteindre le même effet. Mais c’est aussi une drogue qui fera en sorte que vous commencerez plus facilement à consommer des drogues plus dures. La dépendance psychologique signifie que vous avez envie de consommer le produit. Cela s’avère possible chez une partie des consommateurs, en particulier chez les consommateurs réguliers. Ce sera d’autant plus vrai si vous consommez pour échapper à la réalité.